Dictionnaire de la météo

Inondations

Dictionnaire historique de la Suisse (DHS)

La plaine du Rhône inondée. Photographie réalisée par Raymond Schmid depuis les hauts de Fully, 1948 (Médiathèque Valais, Martigny, Bourgeoisie de Sion).

Certaines localités ont été exposées de tout temps à des inondations, de par leur situation au bord des lacs et des cours d'eau, dans les plaines (surtout dans le Grand-Marais) et dans les vallées alpines (Catastrophes naturelles). Dès le Moyen Age, les dégâts furent consignés dans des chroniques, puis, dès le XVe s., dans des carnets journaliers d'observation des conditions météorologiques et dans des documents administratifs. Beaucoup d'observateurs tentèrent de décrire l'ampleur des inondations et de les comparer avec des événements antérieurs. Ils se référaient à des repères de hautes eaux souvent placés sur des ponts ou des bâtiments. L'importance des inondations historiques peut aussi être mesurée à leur étendue et aux dommages causés. La première échelle de mesure du niveau des eaux fut installée dans le lac de Zurich par Johann Jakob Scheuchzer en 1708. Le niveau du lac Léman a été contrôlé dès le début du XVIIIe s., celui du lac de Constance dès 1797 et celui du lac Majeur dès 1829. A Bâle, le cours du Rhin a été enregistré depuis 1808, d'abord au moyen d'un fluviomètre, puis, dès 1869, par un limnigraphe. [lire la suite]

lire