Prévision pollinique

Centre d'Allergie Suisse [ lire la suite ]

Poussières fines Suisse

Carte de répartition actuelle des poussières fines [ lire la suite ]

L'index UV

Prévision de l'index UV (valeur maximale journalière) [ lire la suite ]

Informations polliniques à l'étranger

Liens utiles sur les prévisions polliniques ou les informations polliniques à l'étranger. [ lire la suite ]

Qualité de l'air

Pollution atmosphérique: données actuelles sur MétéoSuisse [ lire la suite ]

Météo & Santé

Dix conseils pour mieux surmonter l’hiver

Vous souffrez de la saison froide? Ces dix conseils vous permettront de mieux surmonter l’hiver.

Même si on est tenté, ne monte pas trop le chauffage.

En hiver, beaucoup sombrent dans une dépression saisonnière (TAS). Cela est dû avant tout à un manque de rayons UV et, par conséquent, de vitamine D.

Pendant les courtes et sombres journées d’hiver, l’excédent de mélatonine nous rend plus apathiques. C’est pourquoi nous devrions, pendant la journée, veiller à produire suffisamment de sérotonine, l’hormone du bonheur.
 
1. Faites de l’exercice
Le jogging et le centre de fitness font des miracles. On peut aussi prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur. Cela nous permet d’activer le système circulatoire. 

2. Sortez respirer l’air frais
Enfilez votre bonnet et vos bottes et allez prendre une bouffée d’oxygène. Faire une promenade en respirant toutes sortes d’odeurs génère des impressions sensorielles positives et stimule le cerveau. [lire la suite]

______________________________________________

Manger cru en hiver

« Comment ? Vous ne prenez jamais de repas chaud ? Mais que faites-vous en hiver ?» La plupart des crudivores connaissent cette question, tout comme le commentaire suivant : « Manger cru, je veux bien en été mais en hiver, je ne pourrais pas ! »

La température du corps ne dépend pas de la température des plats.

Le risque de mourir de froid en hiver en mangeant cru semble être une peur profonde de l’être humain. Il est tout aussi erroné de croire que la température du corps dépend de la température des plats et qu’il faut donc manger des plats chaud. Comment l’humanité a-t-elle pu s’égarer à tel point dans son alimentation sans jamais s’interroger à ce sujet ?

Par rapport à la peur d’avoir froid sans repas chaud, il faut comprendre que ce n’est pas la température des plats qui régule la température mais l’efficience énergétique des aliments. Un plat chaud transmettra une sensation de chaleur pour une très courte durée. L’équilibre thermique du corps dépend de l’information transmise par la nourriture, de l’énergie qui y est contenue et qui correspond à la lumière du soleil absorbée, et de la consistance des aliments. L’organisme, en fonction de la consistance, peut absorber et métaboliser plus ou moins facilement l’énergie contenue dans les aliments. [lire la suite]

Liens