Prévision pollinique

Centre d'Allergie Suisse [ lire la suite ]

Poussières fines Suisse

Carte de répartition actuelle des poussières fines [ lire la suite ]

L'index UV

Prévision de l'index UV (valeur maximale journalière) [ lire la suite ]

Informations polliniques à l'étranger

Liens utiles sur les prévisions polliniques ou les informations polliniques à l'étranger. [ lire la suite ]

Qualité de l'air

Pollution atmosphérique: données actuelles sur MétéoSuisse [ lire la suite ]

Météo & Santé

Les dangers et les bienfaits du soleil

La peur du cancer de la peau nous fait percevoir le soleil comme un danger mortel.

Le message est contradictoire. D'un côté, il faut s'exposer, et de l’autre, il faut se protéger. © DR

Chaque année, c’est la même rengaine. A l’approche des beaux jours, on tire la sonnette d’alarme: UV riment avec danger. Chiffres à l’appui. Avec 2000 nouveaux cas par année, la Suisse est le pays le plus touché par le mélanome en Europe. Mais ces messages préventifs n’incitent-ils pas à jeter le bébé avec l’eau du bain? Car si trop de soleil est mauvais pour la santé, trop peu de soleil l’est aussi. Notre organisme a besoin d’être exposé à la lumière naturelle pour synthétiser la vitamine D. Or, cette vitamine, dont d’innombrables études ont mis en lumière les propriétés, nous fait défaut. Des pédiatres suisses voient même réapparaître dans notre pays des cas de rachitisme, maladie infantile qui provoque des malformations osseuses liées à une carence en vitamine D. Serions devenus à ce point paranoïaques qu’à trop vouloir nous protéger du soleil, nous avons fini par nous rendre malades? [lire la suite]

______________________________________________

Bien s'hydrater durant une canicule

Lorsqu’il fait chaud, le corps a besoin de deux fois plus de liquide qu’en temps normal. Comment s’hydrater bien durant une canicule?

Marianna Botta Diener est ingénieure diplômée ETS en nutrition et enseignante à l‘ETH.

Lorsqu’il fait chaud, le corps a besoin de deux fois plus de liquide qu’en temps normal. Aujourd’hui, on sait que la sensation de soif est symptomatique d’une déshydratation: par conséquent, en y remédiant immédiatement, on agit avec discernement.
 
Que boire?  
 
Les boissons les plus pertinentes sont de l’eau, pétillante ou pas, du thé non sucré et du jus de fruits très dilué. Par contre, les boissons sucrées sont à bannir car trop caloriques et pourvoyeuses de caries dentaires. Que faire si les enfants ne veulent pas y renoncer? Aux parents de montrer l’exemple dans le choix de la boisson; de plus, ils peuvent diluer progressivement jus et autres limonades. Les enfants s’accoutument ainsi peu à peu à des boissons moins caloriques et moins sucrées. [lire la suite]

Liens