Prévision pollinique

Centre d'Allergie Suisse [ lire la suite ]

Poussières fines Suisse

Carte de répartition actuelle des poussières fines [ lire la suite ]

L'index UV

Prévision de l'index UV (valeur maximale journalière) [ lire la suite ]

Informations polliniques à l'étranger

Liens utiles sur les prévisions polliniques ou les informations polliniques à l'étranger. [ lire la suite ]

Qualité de l'air

Pollution atmosphérique: données actuelles sur MétéoSuisse [ lire la suite ]

Météo & Santé

Printemps, automne : la fatigue au changement de saison ?

C'est bien connu : à l'arrivée de l'automne, nombre de personnes subissent une baisse de moral et une fatigue passagère. Pour certains, cette fatigue survient même à chaque changement de saison. Le point sur les mécanismes en cause et la prévention.

Le changement de saison est souvent accompagné d'une fatigue passagère.

Les changements de saison, propices à la fatigue

Que ce soit à l’arrivée du froid de l’automne ou au printemps, lorsque la nature se réveille, il est très courant d’éprouver une fatigue passagère. Si des petites baisses d’énergie sont tout à fait normales en cours d’année, elles ne doivent pas se chroniciser. Ainsi, la fatigue récurrente et persistante liée au changement de saison doit être prise au sérieux. Chez certaines personnes, elle peut altérer considérablement la qualité de vie, en particulier pendant l’hiver. Le phénomène est de plus en plus étudié et l’on sait aujourd’hui bien le prendre en charge et même le prévenir, notamment grâce à la photothérapie (luminothérapie). Mieux vaut donc réagir à temps pour retrouver toute son énergie rapidement. [lire la suite]

______________________________________________

Marrons - l’en-cas des personnes qui surveillent leur ligne

N’hésitons pas à céder à cette délicieuse odeur! Les marrons chauds font en effet partie des en-cas les plus sains. Contenant peu de matières grasses, ils sont riches en protéines.

Les châtaignes sont riches en sels minéraux.

A première vue, les marrons dodus et ronds semblent bourratifs. Et quand on les déguste, ils laissent un petit goût sucré en bouche. Toutefois, cette première impression est trompeuse. Lorsqu’à l’automne, il émane de nombreux stands une douce odeur grillée dans les villes et sur les marchés, les personnes qui comptent les calories peuvent se laisser tenter. Car du fait de la quantité de glucides qu’elles contiennent, soit 40 grammes aux 100 grammes, les châtaignes - également appelées marrons - ont une valeur nutritive comparable à celle des pommes de terre et du blé.

Peu de graisses, beaucoup de protéines

Si on les compare à des fruits à coque (d’un point de vue botanique, ce sont à la fois des fruits à coque et des graines), leur faible teneur en matières grasses de 2 grammes aux 100 grammes saute aux yeux. A titre de comparaison: des fruits à coque comme les amandes ou les noix atteignent allègrement les 50 à 60 grammes de lipides aux 100 grammes. Les «marrons chauds» font partie des en-cas les plus pauvres en graisses. De surcroît, leur teneur en protéines mérite d’être soulignée. Avec tout juste 9 grammes de fibres alimentaires aux 100 grammes, ils peuvent rivaliser avec le pain complet. Petit atout supplémentaire: les châtaignes sont rassasiantes. [lire la suite]

Liens